Le rugby, partenaire officiel du biltong - Meat Me

Le rugby, partenaire officiel du biltong

Tu es amateur de sport et tu aimes le biltong ? Cet article va t’intéresser sans nul doute.  Pour tous les amateurs de rugby, les expressions fleuries gastronomiques sont monnaie courante dans ce sport. On aime autant mettre des caramels que boire des canons. Et on prend autant de plaisir à distribuer des caviars ou des cafés crème à son coéquipier, qu’on ne s’attable autour d’une bonne pièce de boeuf. Au rugby, on connait les traditions culinaires mais qu’en est-il du biltong dans ce sport ?

Les bienfaits du biltong

 

Originaire d’Afrique du Sud, le biltong est un apéritif que connait assez bien les rugbymen qui mangent cela à la sortie des entrainements pour se redonner de la force. Au rugby, puissance et agilité rime avec endurance et récupération. Et c’est pour ces caractéristiques nutritionnels, qu’il est apprécié car riche en protéines, il permet de prendre de la masse musculaire plus facilement. Naturellement pauvre en matière grasse, il apporte un complément d’énergie pour la récupération. L’alimentation est saine et consistante et c’est l’idéal pour un rugbyman amateur ou de haut niveau (en 100g de cette viande délicate, on acquiert plus de 1000 kJ d’énergie soit environ 250 kcal).

 

Les besoins nutritionnels

 

Un joueur de rugby de taille moyenne a des besoins de plus de 900 cal pour une heure d’effort. A titre d’exemple, Michael Phelps, le célèbre nageur olympique, a des besoins qui s’élèvent à 12 000 cal/j en phase d’entrainement intensif. D’ailleurs, saviez-vous également quel est le sport qui est le plus demandeur en énergie ? Non ce n’est pas le rugby mais bien le ski de fond. En montée, une personne de 75 kg peut bruler jusqu’à 1300 cal en heure soit le moitié des besoins journaliers pour cette même personne.

 

Le biltong adopté par des rugbymen de renom

 

Des joueurs de rugby tel que James Haskell, joueur de l’équipe d’Angleterre de rugby ou encore Rory Kockott, international français qui vient d’Afrique du Sud, ont déjà adopté le biltong comme snack. D’ailleurs, certaine équipe professionnelle intègrent même le biltong dans leur régime diététique que consomme les joueurs.

Le biltong, un produit dopant ? 

 

Et il paraîtrait même que le biltong soit une drogue pour certain. En effet, après un contrôle positif au clenbutérol, notre ami rugbyman Sam Broster aurait déclaré que ce contrôle était dû à une consommation excessive de biltong. Argument non recevable par toute la classe scientifique … Bien tenté M. Broster mais le biltong a de beaux jours devant lui. Et si c’était lui notre futur compagnon de soirée rugby ! Trêve de bavardages, à vos crampons les sportifs !

2018-01-11T03:07:49+02:00
0
Votre panier